DRJSCS Ile-de-France

DRJSCS Ile-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>OBSERVATION ET STATISTIQUES >Sports >Schéma de développement des activités physiques et sportives en Île-de-France

Schéma de développement des activités physiques et sportives en Île-de-France

Article OBSERVATION ET STATISTIQUES 16/03/2018

CONSTRUIRE L’AMBITION SPORTIVE PARTAGEE D’UNE REGION PLACEE SOUS LES COULEURS DE L’OLYMPISME

La première partie du Schéma de développement des activités physiques et sportives en Île-de-France se présente comme un diagnostic problématisé. Il vise dans chacune de ses quatre parties (pratiques, équipements, emplois et formation, haut-niveau) à dresser un état des lieux partagé entre tous les acteurs du sport, pour élaborer des réponses aux enjeux que posent les attentes des franciliens en matière de pratique sportive et, au-delà, pour améliorer la gouvernance du sport dans notre région afin de répondre aux défis et opportunités de son développement.

Ce schéma de développement s’inscrit dans un cycle de productions initié par la DRJSCS d’Île-de-France et élaboré en partenariat avec l’Institut régional pour le développement du sport (IRDS). Avec l’appui de ses partenaires et interlocuteurs institutionnels la DRJSCS veut ainsi soutenir et nourrir la réflexion de l’ensemble des acteurs fédéraux, économiques et territoriaux afin d’appuyer l’évolution des politiques sportives régionales.

L’élaboration de ce diagnostic réalisé en concertation avec le Conseil régional d’Île-de-France et le Comité régional olympique et sportif, se distingue d’un atlas, il est plus qu’une photographie de l’existant. S’il met à disposition des repères fiables sur la pratique sportive, les équipements et les territoires, l’emploi et la formation et le haut niveau, il a pour vocation première de permettre à l’ensemble des acteurs d’aller plus loin pour formaliser dans le cadre d’un dialogue solidaire, franc et ambitieux, des propositions réalistes et des mesures concrètes identifiant les priorités des politiques sportives franciliennes vers 2024.