DRJSCS Ile-de-France

DRJSCS Ile-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>FORMATION CERTIFICATION >Métiers du sport et de l’animation >Démarche d’aménagement des épreuves pour les candidats en situation de handicap

Démarche d’aménagement des épreuves pour les candidats en situation de handicap

Article FORMATION CERTIFICATION 2/07/2019

Le service des professions de l’animation et du sport (SPAS), du pôle Formation Certification, assure entre autres l’accompagnement, le suivi et la mise en œuvre des épreuves certificatives dans le champ jeunesse et sport.

Le service arbore en parallèle son souhait d’accroitre l’accès à la formation professionnelle pour tous les publics, notamment les candidats en situation de handicap, dont les tests d’entrée, le parcours de formation et/ou les épreuves certificatives peuvent être aménagés.

Catherine CRETINOIR, personnel « référent handicap » du SPAS, est en charge de réceptionner, d’instruire et de suivre les demandes d’aménagement des épreuves des candidats et le parcours de formation en lien. Cette mission qui consiste à examiner la compatibilité du handicap justifiant les aménagements avec l’exercice professionnel de l’activité du diplôme après avis d’un médecin agréé par la FFH (Fédération française Handisport) ou par la FFSA (Fédération Française de Sport Adapté) ou désigné par la CDAPH nécessite un accompagnement individualisé des demandeurs.

Sur l’année 2018, 3062 candidats ont suivi une formation dans le secteur jeunesse et sport. Si ce chiffre est en baisse par rapport à 2017 (4145 candidats inscrits), le nombre de personnes en situation de handicap souhaitant intégrer ces formations, est en progression.
En 2018, sur 29 demandes réceptionnées, 16 ont été notifiées par le Directeur régional d’un aménagement des épreuves. Depuis juin 2019, 24 demandes ont été réceptionnées, 15 ont été notifiées d’un aménagement des épreuves ou du parcours de formation. Les écarts constatés entre la réception des demandes et l’instruction effective menant à la notification du Directeur régional, sont la conséquence de projets professionnels quelque peu instables, de dossiers non instruits car incomplets et d’une méconnaissance quant à la définition du handicap.

Les demandes d’aménagement en 2017 et 2018 concernaient principalement les formations professionnelles menant au BPJEPS « Activités de la forme », « Animation sociale » et « Activité physique pour tous ». Les demandes se sont élargies sur d’autres diplômes en 2019 : DESJEPS « Football », DEJEPS « Rugby » BPJEPS « Judo » et« Animation culturelle ».
Cette évolution des demandes s’explique par une communication plus étendue et accessible à l’attention des candidats en situation de handicap. Catherine CRETINOIR, avec l’appui des personnels volontaires du SPAS, travaillent jusqu’alors pour une visibilité et une compréhension effective de la procédure en place, depuis les interfaces d’annonce des entités professionnelles concernées : l’ARFA, le CREPS d’Ile-de-France, l’AGEFIPH… Et sur la conception d’éléments de communication élémentaires et clairs à l’attention de ces candidats.
Les organismes de formation semblent tout autant sensibilisés par cette demande croissante. Certains ambitionnent la mise en œuvre d’actions de formation spécifiques en direction des publics en situation de handicap, d’autres souhaitent étendre leur offre de formation par la mise en place d’un certificat complémentaire « Accompagnement et inclusion des personnes en situation de handicap ».

Le SPAS montre une volonté d’impulser une dynamique d’intégration de ces candidats au sein de la branche professionnelle jeunesse et sport. La désignation d’un personnel référent, Catherine CRETINOIR, traduit les perspectives d’évolution souhaitées pour un engagement efficient auprès de ce public.

1 FFH : fédération française handisport
2 FFSA : fédération française du sport adapté
3 CDAPH : commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées