bandeau imageDRJSCS Ile-de-France

DRJSCS Ile-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>Lettre octobre 2014

Lettre octobre 2014

Article La Lettre de la DRJSCS 31/10/2014

 

Interview de Marie-Thérèse Ribier - les mandataires judiciaires à la protection des majeurs

Bonjour Marie-Thérèse Ribier, vous êtes cheffe du service Développement social et intégration à PSJVA où vous avez en charge les MJPM, avant d’en venir à ce sujet, pouvez-vous nous donner les grandes lignes de votre parcours professionnel ?
Je suis inspectrice de l’action sanitaire et sociale depuis 1982. J’ai été affectée dans différentes DDASS : celle de Seine-et-Marne, du Puy-de-Dôme, du Val d’Oise et en région, à la DRASS du Centre et celle d’Ile-de-France. J’ai occupé différents postes tant dans le champ sanitaire que le champ social. J’ai également occupé d’autres fonctions comme chargée de mission à l’adoption internationale, ainsi qu’aux droits des femmes.
Qu’appelle-t-on MJPM ?
Selon les termes de la loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs, les MJPM (mandataires judiciaires à la protection des majeurs) sont, soit des services autorisés de mandataires judiciaires à la protection des majeurs, soit des préposés d’établissements, soit des personnes physiques agrées à exercer à titre individuel des mesures de protection des majeurs. Ces mesures prises par le juge des tutelles afin d’améliorer la protection des adultes vulnérables, garantissent le respect de leurs droits (protection de la personne et pas seulement une protection limitée à la sauvegarde de ses biens). C’est le juge qui prend la mesure adaptée à la situation de chaque majeur : tutelle, curatelle, sauvegarde de justice, mesure d’accompagnement social personnalisé, mesure d’accompagnement judiciaire.
Quelle différence avec des tuteurs familiaux ?
Cette protection du majeur vulnérable doit normalement être exercée par les familles. La personne désignée au sein de la famille par le juge s’appelle le tuteur familial. Cependant, s’il n’y a pas d’entente entre les membres d’une même famille, ou s’il n’existe plus de famille, le juge va désigner un mandataire judiciaire (service, préposé ou mandataire physique).
Quel est alors le rôle de la DRJSCS ?
La loi a prévu que le préfet de région(DRJSCS) élabore et adopte un schéma régional des mandataires judiciaires à la protection des majeurs et des délégués aux prestations familiales. Etabli pour 5 ans, il doit apprécier notamment l’évolution des besoins de la population, établir un état des lieux de l’offre et déterminer les perspectives et les objectifs de développement. Nous sommes actuellement en train d’élaborer le deuxième schéma pour la période 2015-2019 qui sera finalisé pour le début de l’année prochaine. L’évaluation des actions prévues dans le schéma 2010-2014 va être proposée aux membres de l’observatoire régional de la protection juridique des majeurs qui sera prochainement réuni dans sa formation de comité de pilotage régional du schéma.
Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ces mesures ?
Les mesures de protection doivent être adaptées à la situation de la personne. Ainsi, les mesures de protection juridique (tutelle, curatelle, sauvegarde de justice) doivent être réservées aux personnes souffrant d’une détérioration de leurs facultés, notamment mentales. En revanche, les personnes en situation de précarité ou d’exclusion sociale, se verront proposer une mesure d’accompagnement social personnalisé (MASP que les Conseils généraux sont tenus de mettre en place). Enfin, a été créée une nouvelle mesure, le mandat de protection future, qui permet à toute personne soucieuse de son avenir d’organiser sa propre protection juridique pour le jour où elle ne pourrait plus pourvoir seule à ses intérêts.
Télécharger le nouveau Schéma régional des mandataires judiciaires à la protection des majeurs et des délégués aux prestations familiales 2015-2020

Emploi/formation

Bilan de la deuxième édition du salon Jeunes d’avenir

Les 25 et 26 septembre dernier, la DRJSCS a participé au deuxième salon orientation-formation-emploi pour les jeunes sans qualification de 16 à 25 ans, « Jeunes d’avenirs » à Paris. Comme l’année dernière, le pôle Formation certification a mobilisé ses équipes sur les deux journées et a assuré une permanence efficace et active. En effet, plus de 630 jeunes intéressés par les métiers et diplômes gérés par la DR, sont venus solliciter des renseignements sur les écoles et les secteurs du social, du paramédical et de l’animation.

Secteur sanitaire et secteur social :
342 personnes sont passées sur le stand des métiers du social et du paramédical : 216 jeunes étaient intéressés par une formation de niveau V (CAP – BEP) ce qui représente 63 % des demandes, 103 par une formation de niveau III, soit 30 %, et 23 par celles du niveau IV, soit 7 %.
Secteurs jeunesse et sport :
Sur le secteur jeunesse et sport, 293 visiteurs ont sollicité les conseils des agents de la DRJSCS. Une très large majorité des demandes de renseignement concernaient le BAFA / BAFD (79 %).
Pendant ces deux jours, près de 13 000 visiteurs ont été accueillis dans le cadre du salon. La plateforme de recrutement dédiée affichait 10 000 offres d’emploi. Plus de 200 professionnels volontaires se sont également mobilisés pour encadrer et préparer les jeunes.
Les écrits professionnels des travailleurs sociaux
Réalisée par des formateurs et des travailleurs sociaux, la recherche action collaborative sur les écrits professionnels des travailleurs sociaux donne à voir les ressorts d’un renouvellement des pratiques des écrits en situation de travail. Elle interroge également en amont les formes des dispositifs de formation initiale et continue des travailleurs sociaux. Dans le cadre de sa politique publique de développement de la qualité des formations, la DRJSCS, en collaboration avec l’Institut du travail social d’Ile-de-France, Montrouge - Neuilly-sur-Marne, a initié, financé, et mis en œuvre en 2013 cette recherche action.
http://www.ile-de-france.drjscs.gou...

Jeunesse

Au revoir Erasmus, bonjour Erasmus+ !
Le nouveau programme Erasmus+ a été officiellement lancé en France le 29 septembre dernier en présence de la commissaire européenne chargée de l’éducation et des ministres en charge de l’éducation, du travail et de la ville. Erasmus+ rassemble les programmes européens de l’éducation et de la formation actuels avec la volonté de développer les liens entre les différents secteurs, de décloisonner et de rendre plus lisible la politique d’éducation de l’Union européenne (UE). Dans un contexte de chômage des jeunes et de priorité à l’emploi, le programme doit permettre la promotion de parcours d’insertion ainsi qu’une meilleure reconnaissance des expériences de mobilité. Doté d’un budget de 14,7 milliards d’euros (en hausse de 40%), le nouveau programme incarne la volonté de l’UE d’investir dans l’éducation, la formation et la jeunesse. Les DRJSCS poursuivent leur mission dans le cadre de plateformes régionales élargies de la mobilité associant notamment les collectivités territoriales et les rectorats (actuellement Versailles et Créteil). Pour l’Ile-de-France, une attention particulière est actuellement portée au soutien à la mobilité des jeunes inscrits en Mission locale, en lien avec le Conseil régional, et aux partenariats avec acteurs et lycées en politique de la ville. A titre d’exemple, la DR a passé deux conventions avec Itinéraire international et Inter-Echanges pour le développement de la mobilité des jeunes en missions locales et structures d’insertion dans les quartiers en politique de la ville. Des sessions de formations organisées avec les Rectorats sont également proposées à l’attention des professionnels et des jeunes élus à la vie lycéenne.
http://www.erasmusplus-jeunesse.fr/

Formation à la méthodologie de projet : Echanges de Jeunes
Vous êtes une association JEP, un club sportif, un service jeunesse et sports d’une collectivité ? Vous souhaitez organiser une rencontre interculturelle de groupe de jeunes dans le cadre du programme Erasmus + Jeunesse ? L’association Contrôle Z et la DRJSCS d’Ile-de-France vous proposent des temps de formation et d’accompagnement collectif au montage de projet.

La prochaine journée de formation aura lieu le vendredi 21 novembre à la DRJSCS IDF (pour un dépôt de demande de subvention envisagé au 4 février 2015).

Contenus :
• Accompagnement personnalisé à la conception et à la rédaction du projet
• Temps de réflexion collectifs sur la méthodologie de projet
• Contenus de formation théoriques et techniques sur le programme Erasmus +
Animation : Françoise Calderon (formatrice association Contrôle Z, experte Erasmus+) et Ludovic Brun (correspondant régional du programme Erasmus+ jeunesse, expert Erasmus+). Inscription jusqu’au 10 novembre (une confirmation vous sera adressée).
- Renseignements : http://www.ile-de-france.drjscs.gou...

Sport

Football : un club, un emploi
En partenariat avec la DRJSCS d’Ile-de-France, la Ligue de Paris Ile-de-France de Football lance le projet « Un club, un emploi ». En s’appuyant sur la mesure des Emplois d’Avenir, ce dispositif d’accompagnement innovant, permet, d’une part, d’apporter un soutien spécifique aux jeunes, motivés par les métiers du sport ou ayant la volonté d’entamer une démarche active d’insertion professionnelle. Et d’autre part, il permet de répondre à la demande de professionnalisation des clubs sportifs et d’en optimiser leur gestion. En s’appuyant sur les clubs de football, lieux de socialisation structurés, il s’agit d’utiliser le « produit » football comme levier d’insertion sociale et professionnelle pour un public de jeunes peu ou pas qualifiés. Pour les jeunes recrutés, dont la formation sera gratuite et rémunérée, c’est une véritable chance d’élargir les débouchés professionnels dans le milieu du football et du sport en général.
http://paris-idf.fff.fr/cg/8000/www...

Les publications du mois...

...de la Mission d’Observation et d’Appui au Contrôle

Information jeunesse en Ile-de-France : usages et besoins des jeunes, Premiers éléments de synthèse des résultats du questionnaire
La mise en œuvre du plan régional d’action en faveur de la jeunesse couvre neuf chantiers sur les treize du plan national dont l’information des jeunes. Sur ce dernier chantier, la DRJSCS d’Île-de-France, en lien avec les DDCS a souhaité mieux connaître l’usage et les attentes des jeunes au regard des services dispensés par les lieux d’Information-Jeunesse de la région. C’est l’objet des premiers éclairages apportés par ce diagnostic.

...ministérielles

Rapport d’activités 2013 de l’Inspection générale des Affaires sociales (IGAS).

...de la DREES

1,2 million de travailleurs sociaux en 2011,coll. Études et résultats n° 893, septembre 2014
Métiers de la rééducation : des professionnels toujours plus nombreux, coll. Études et résultats n° 895, octobre 2014
Rapport du groupe de travail DREES/INSEE/DRJSCS sur les indicateurs locaux de suivi du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale (PPLPIS), Document de travail, Série sources et méthodes, n°50, Drees, Octobre 2014.

...mais aussi

Villes et jeunesses. Nouvelles configurations de l’action publique locale en matière de jeunesse, Jean-Pierre Halter en collaboration avec Marie Dumollard, rapport d’étude, INJEP, octobre 2014.
Guide de l’engagement solidaire du local à l’international, édition 2014-2015, La ligue de l’enseignement, Paris, septembre 2014.
Jeunes immigrés et jeunes descendants d’immigrés. Une première insertion plus difficile, en particulier pour ceux qui résident en ZUS. Résultats de l’enquête INED, TéO. DARES Analyse N° 074, septembre 2014.
La France associative en mouvement : étude nationale et bilan locaux, "Recherches & Solidarités", septembre 2014.
La participation des usagers au fonctionnement des établissements et services sociaux et médico‐sociaux. Recueil des pratiques et témoignages des acteurs, Anesm, août 2014
Enjeux et clés du sport pour tous en région Centre, Actes du colloque organisé par la DRJSCS de la Région Centre le 5 décembre 2013.
Le sport, outil-éducatif partagé au cœur des projets de territoires marseillais : quels acteurs, pour quelles complémentarités ? Actes de la conférence du 5 juin à Marseille dans le cadre des Jeudis de l’éducation et de l’insertion par le sport.

Nominations

Pierre Ricordeau, secrétaire général adjoint et secrétaire général par intérim, a été nommé secrétaire général des ministères chargés des affaires sociales par décret en Conseil des ministres le 26 septembre 2014 publié au JO le 27 septembre 2014.

Annaïck Laurent a été nommée directrice, secrétaire générale adjointe des ministères chargés des affaires sociales par décret en Conseil des ministres le 22 octobre.

Agenda

Le 7 novembre, Saint-Denis, Les fonds européens dans les quartiers : comment s’y préparer ?
http://www.professionbanlieue.org/D...
Bulletin d’inscription : http://www.professionbanlieue.org/D...

Le 13 novembre, Paris, 30 ans de décentralisation. Quel avenir pour l’action sociale et médico-sociale ? http://odas.net/Trente-ans-de-decen...


Cette lettre d’information est éditée par le Cabinet /communication
de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d’Île-de-France
Directeur de la publication : Pascal Florentin – Responsable de la rédaction : Hélène Pham Van
Rédactrice en chef : Barbara Domenech
Maquette : Sophie Richard
Ont participé à ce numéro :Christophe Bernard, Ludovic Brun, Joëlle Dernoncourt, Catherine Hirschmuller, Alice Michaud, Goucem Redjimi, Marie-Thérèse Ribier, Maryelle Rigaud, Béatrice Sarlotte, Colette Thommeret, Catherine Tourtier