bandeau imageDRJSCS Ile-de-France

DRJSCS Ile-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>Lettre novembre 2015

Lettre novembre 2015

Article La Lettre de la DRJSCS 2/12/2015

 

Interview de Pascal Florentin, directeur de la DRJSCS et de Rachid Santaki, chargé de mission à la DRJSCS d’Île-de-France

Bonjour M. Florentin, pourquoi avez-vous fait appel à Rachid Santaki pour organiser une manifestation autour de l’Euro 2016 ?

Pascal Florentin : je connais Rachid Santaki de longue date et surtout j’ai pu à diverses reprises apprécier son travail en banlieue et notamment dans les écoles autour des livres qu’il a écrit. Car si Rachid fait partie de la fonction publique, il est également écrivain et scénariste. Il a déjà écrit quatre romans sur la banlieue, il est à l’origine de nombreux projets sociaux et c’est bien cela qui m’a intéressé. Rachid est un créatif, un développeur de bonnes idées qui contribuent à l’intérêt général. Le préfet nous a demandé de nous mobiliser dans le cadre notamment de l’opération « Tous prêts » et l’un des nombreux projets développés par Rachid venait à point nommé.

Bonjour Rachid, quel est ce projet ?

Rachid Santaki : j’organise depuis trois ans ""La dictée des cités"" avec Abdellah Boudour (président de l’association Force Des Mixités), cette opération consiste à réunir un maximum de personnes autour de la langue française et à occuper l’espace public. C’est l’originalité de cette dictée à ciel ouvert devenue la plus grande dictée de France avec près de 1 000 participants. Nous discutions déjà avec M. Florentin pour inscrire des dictées géantes dans le cadre de l’Euro 2016 et notre réflexion a abouti à une compétition d’orthographe en marge du championnat de football mêlant la culture au sport.
PF : en effet, en référence à l’Euro 2016, nous avons baptisé notre projet « Eurodictée ». Fédérateur, il touchera les jeunes en priorité (les établissements scolaires seront associés) mais pas seulement. Tout le monde, tout âge confondu, pourra se frotter à cet exercice tant redouté lorsque nous étions sur les bancs de l’école, mais cette fois dans un esprit de convivialité et de bonne humeur !

Qu’entendez-vous par compétition d’orthographe ?

RS : nous allons proposer l’Eurodictée à dix villes motivées et ayant les moyens d’accueillir la manifestation. Attention, il ne s’agit pas d’une compétition entre villes avec des équipes, tout un chacun peut y participer. La compétition se déroulera un mois avant le championnat d’Europe de football, chaque ville sélectionnée organisera une grande dictée. Ensuite, les meilleurs « élèves » participeront à la grande finale qui aura lieu le jour du coup d’envoi de l’Euro, le 10 juin 2016 à Saint-Denis. Des lots et des invitations pour aller voir des matchs seront à gagner. En ce qui concerne la compétition, elle n’est pas vécu comme une sanction car les candidats ne sont pas notés mais classés en fonction du nombre de fautes et cela change complètement le rapport à la dictée.

Comment avez-vous choisi les villes ?

PF : la DRJSCS, en proposant une manifestation dans le cadre des festivités sportives de l’Euro 2016, souhaite en premier lieu s’adresser à un public jeune dans des quartiers où l’accès aux loisirs n’est pas toujours évident. C’est pourquoi nous avons choisi des villes de notre région avec des quartiers en politique de la ville en grandes difficultés. Avec l’Eurodictée, nous conjuguons nos politiques sociales et sportives autour d’un projet culturel qui met notre belle langue à l’honneur, au cœur de la rencontre et au cœur de nos territoires franciliens.

Cette manifestation a-t-elle une portée particulière ?

PF : l’approche sociale à toutes les politiques que nous menons, elle est sous-jacente à tous les dispositifs que nous portons. Avec l’Eurodictée, nous allons promouvoir l’éthique sportive et les valeurs républicaines par des textes du patrimoine culturel français écrit, parlé ou chanté. Nous favoriserons l’expression de la citoyenneté et de la solidarité par des initiatives mêlant la culture, le sport, l’orthographe. Seule l’envie d’un moment agréable d’une compétition d’orthographe compte.
RS  : Oui, elle permet de sortir l’école de ses murs, de réunir les gens autour de la langue française et elle incarne également les valeurs de la république. De plus, cette action unique portée par la DRJSCS sera parrainée par des personnalités des lettres et du sport, citoyens engagés sensibles à la langue française. Deux personnalités ont déjà répondu présentes. Le lexicologue, Jean Pruvost, prix international Logos en 2000 pour son ouvrage Dictionnaires et nouvelles technologies et le prix de l’Académie française pour Les dictionnaires français, outils d’une langue et d’une culture. Et la joueuse française de fooball, Julie Soyer évoluant au Football club féminin (FCF) de Juvisy dans l’Essonne et espoir du football tricolore féminin.

Politique de la ville

La DRJSCS mobilisée pour le deuxième Comité interministériel à l’égalité des chances

C’est aux Mureaux dans les Yvelines que s’est tenu le deuxième Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté (CIEC), le 26 octobre dernier, présidé par le Premier ministre. Neuf mois après le premier, le nouveau comité a permis de rendre compte de la mise en œuvre des actions prioritaires lancées suite aux premiers événements tragiques de janvier. Soixante mesures ont été annoncées dans le cadre de « la république en actes », notamment pour l’école, le logement, l’égalité professionnelle, la laïcité, l’apprentissage du français, la mixité, la citoyenneté ou encore la création d’entreprises.
En Île-de-France, la DRJSCS est chargée de mettre en œuvre les mesures concernant la politique de la ville, la jeunesse et l’éducation populaire : crédits supplémentaires aux associations et formation des acteurs (citoyenneté, valeurs de la république) ; mais aussi concernant le domaine du Sport avec, notamment SESAME (dispositif d’accès à l’emploi pour les jeunes) et le plan Citoyens du sport. Le Premier ministre a prôné trois mots d’ordre inhérents à ces nouvelles mesures : casser les logiques de ségrégation et d’apartheid, lutter contre les discriminations et prévenir les phénomènes de repli et de radicalisation. Pour en savoir plus

La DRJSCS réunit les délégués du préfet d’Ile-de-France

La DRJSCS a accueilli, le 10 novembre dernier, plus de 40 délégués du préfet pour un temps d’information et d’échanges. Cette réunion s’inscrit dans le contexte de la mise en oeuvre des 75 contrats de ville franciliens. Dans cette phase opérationnelle, les délégués du préfet sont en première ligne pour faire connaitre, aux collectivités et aux associations, les nouveaux enjeux de la politique de la ville et pour accompagner les services de l’Etat .
L’objectif de cette rencontre était de mobiliser le réseau des délégués du préfet autour des dispositifs portés par les services de la DRJSCS dont le service civique et la mobilité européenne et internationale des jeunes. Cette réunion a aussi été l’occasion de faire un point sur le déploiement des crédits du Comité interministériel à l’égalité des chances.

Cohésion sociale

Le nouveau Schéma régional des mandataires judiciaires à la protection des majeurs et des délégués aux prestations familiales 2015-2020 est paru

« Toute personne dans l’impossibilité de pourvoir seule à ses intérêts en raison d’une altération, médicalement constatée, soit de ses facultés mentales, soit de ses facultés corporelles de nature à empêcher l’expression de sa volonté, peut bénéficier d’une mesure de protection juridique. » (art. 245 de la loi du 5 mars 2007).
La DRJSCS a dans ses missions, l’animation, le pilotage et l’évaluation de la politique régionale de la protection des personnes. Dans ce cadre, elle élabore, tous les cinq ans, le schéma régional des mandataires judiciaires à la protection des majeurs et des délégués aux prestations familiales. Ce schéma définit la politique régionale mise en œuvre au service :
- des personnes vulnérables bénéficiant d’une mesure de protection juridique ;
- des parents ayant besoin d’une aide judiciaire pour gérer les prestations familiales.
Pour en savoir plus

Publications

4,2 millions de prestations d’aide sociale attribuées par les départements en 2014 - Études et résultats n° 942, novembre 2015.

Les Français et le sport - Sondage de l’Observatoire de la vie quotidienne des Français réalisé par l’institut de sondage BVA, octobre 2015.

La valorisation des compétences acquises dans un cadre non formel. Tutoriel 2015 - Savoir faire, savoir être, guide d’évaluation des compétences acquises dans l’engagement associatif. Préfecture de Lorraine, Conseil régional de Lorraine, 54p., 2015.

L’économie sociale et solidaire tournée vers l’action sociale dans les communes peu denses en Ile-de-France - Insee Analyses Ile-de-France N° 23 - octobre 2015.

Atlas des quartiers prioritaires - Cartographie disponible pour chacun des quartiers prioritaires sur le SIG.ville - septembre 2015.

Géographie prioritaire de la politique de la ville en Ile-de-France - Direction Régionale et Interdépartementale de l’Équipement et de l’Aménagement Ile-de-France, 2015.

Veille juridique

Instruction n°DJEPVA/A3/2015/314 du 22 octobre 2015 relative à la réforme des brevets d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA) et directeur (BAFD) en accueils collectifs de mineurs

Arrêté du 28 octobre 2015 fixant pour l’année 2015 les conditions d’utilisation, l’affectation et le montant des crédits pour le financement des formations d’emplois d’avenir, d’actions de tutorat et d’actions spécifiques de formation dans les établissements et services médico-sociaux

Circulaire du 5 novembre 2015 relative aux priorités interministérielles fixées à la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de l’Etat (année 2016)

Nominations

Arrêté du 20 octobre 2015 portant nomination de M. Louis JACQUART, actuel secrétaire général de l’Agence du service civique, directeur par intérim de l’Agence du service civique, du 26 octobre 2015 au 15 février 2016

Arrêté du 21 octobre 2015 portant nomination de Mme Sophie CHAILLET dans l’emploi de directeur régional adjoint de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d’Ile-de-France

Arrêté du 22 octobre 2015 portant nomination de Mme Elsa MICHONNEAU au cabinet du secrétaire d’Etat chargé des sports, conseillère en charge des relations avec le Parlement

Arrêté du 2 novembre 2015 modifiant l’arrêté du 27 juin 2013 portant nomination des membres du Conseil national du sport

Arrêté du 5 novembre 2015 portant nomination de Mme Psylvia DEWAS-TASSEAU dans l’emploi de directeur régional et interdépartemental adjoint de l’hébergement et du logement de la région Ile-de-France

Réforme Territoriale

Loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République

Réformer l’organisation territoriale Site officiel du gouvernement sur les avancées de la réforme territoriale

Réformes et collectivités locales : où sont les financements ? A l’heure de mettre en œuvre la réforme territoriale, où en sont les finances locales ? Quelles dispositions s’imposent pour réussir, sur ce volet également, la profonde réorganisation de nos institutions locales ?


Cette lettre d’information est éditée par le Cabinet /communication
de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d’Île-de-France
Directeur de la publication : Pascal Florentin – Responsable de la rédaction : Hélène Pham Van
Rédactrice en chef : Barbara Domenech
Maquette : Sophie Richard / Truc Do Cao / Barbara Domenech
Ont participé à ce numéro : Céline Calvez, Carole Condat, Benoît Costa, Joëlle Dernoncourt, Catherine Hirschmuller-Touzé,
Alice Michaud, Goucem Redjimi, Hélène Samson, Rachid Santaki. .