bandeau imageDRJSCS Ile-de-France

DRJSCS Ile-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>Lettre octobre 2015

Lettre octobre 2015

Article La Lettre de la DRJSCS 1er/11/2015

 

Interview d’Aurélie CARDIN, directrice du festival Cinébanlieue, soutenu par la DRJSCS Île-de-France

Bonjour Aurélie Cardin, le festival débute dans quelques jours, le 12 novembre, pouvez-vous le présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Cette année est une année spéciale puisque nous fêtons les 10 ans du festival. Il se déroulera sur quatre lieux : le cinéma L’Ecran à Saint-Denis, le cinéma le Studio à Aubervilliers, l’UGC Ciné Cité (Paris 19) et le Comedy Club à Paris. Nous aurons sept longs-métrages dont quatre avant-premières, seize courts et moyens-métrages dont onze films en compétition. Il n’y aura pas de thématique particulière mais notre fil rouge depuis 10 ans reste le même : faire découvrir de jeunes auteurs autodidactes, de jeunes talents principalement issus des quartiers, les accompagner et leur faire rencontrer les professionnels du milieu du cinéma. Parrainé par Reda Kateb, le festival est une vitrine pour les films tournés dans les périphéries françaises. L’idée est de faire sortir le cinéma français de son entre-soi.

Qu’entendez-vous par « films tournés dans les périphéries françaises » ?

Ce festival n’est pas un festival de films tournés exclusivement en banlieue. Certains films le sont bien sûr, mais quand je parle de « périphéries françaises », il s’agit surtout de films en périphérie du circuit du cinéma traditionnel, d’auteurs en marge qui n’ont pas un carnet d’adresses suffisamment étoffé pour promouvoir leur projet. Le festival a été créé en 2006, un an après les révoltes sociales qui ont démarré en Seine-Saint-Denis, département dans lequel Extra-Muros est implantée (qui porte le projet du festival Cinébanlieue). La volonté était de donner une voix mais aussi des moyens à de jeunes créateurs, à des artistes issus des cités qui n’avaient pas les réseaux nécessaires pour faire aboutir des projets cinématographiques. Et même si les techniques ont évolué et qu’il est plus facile aujourd’hui de faire des films qu’il y a 20 ans, il n’en reste pas moins que si vous n’avez pas de connaissances dans le milieu, votre film aussi talentueux qu’il soit, restera mort-né.

Parlez-nous de vos actions au sein de ce réseau...

Tout au long de l’année, l’association Extra-Muros accompagne les projets artistiquement et techniquement pour les demandes d’aides institutionnelles. Depuis dix ans, nous avons tissé des liens de plus en plus étroits avec les institutions (comme la DRJSCS ou le Conseil régional d’IDF), mais aussi avec France Télévisions, le Centre national du cinéma ou la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques). Par exemple, certains documentaires et courts-métrages primés sont diffusés sur les chaines nationales. Certains grands réalisateurs ou producteurs comme Tony Gadlif, Djamel Bensalah (qui est notre président de jury cette année) nous suivent et nous aident, le comédien Reda Kateb est notre parrain. Nous proposons, cette année, une rencontre professionnelle entre producteurs et jeunes auteurs : la JJPI URBAN TOUR proposée par la Fédération des jeunes producteurs indépendants (FJPI). Nous sommes en réseau avec d’autres associations comme 1 000 Visages, le collectif Tribudom et Talents en court, et ensemble, nous avons travaillé à la détection des étudiants pour "La résidence" de neuf mois à la Femis. Ou encore, nous accompagnons des classes de lycées de Saint-Denis accueillant des réalisateurs, des ateliers à l’Université Paris 13 sont organisés pour apprendre à interviewer des réalisateurs. Voilà des exemples de mise en réseau que notre festival concrétise au mieux pour faciliter l’accès à la réalisation d’un cinéma de qualité.

On peut dire que vous êtes, avec l’association Extra-Muros, des découvreurs de talents ?

Oui, c’est réellement la vocation de notre association tout au long de l’année et pendant le temps du festival. Cela fait dix ans que nous faisons découvrir l’énergie créative des nouveaux talents du cinéma français et que nous mettons en lumière ceux qui contribuent à faire bouger les lignes. Des cinéastes qui donnent à voir les beaux visages de la France métissée d’aujourd’hui.

Pour en savoir plus

Formation emploi

Du nouveau pour la certification des diplômes de l’animation et du sport

Le cadrage du dispositif de formation et de certification évolue pour les diplômes dans le domaine de l’animation et du sport. En bref, l’habilitation de l’organisme de formation sera généralisée sur les trois niveaux de diplômes et portée de trois à cinq ans renouvelables avec un cahier des charges comportant des clauses générales fixées dans le code du sport et des clauses particulières laissées à l’arbitrage du directeur régional. Concernant les jurys, possibilité de statuer valablement même s’il existe des absents à la condition que soit présent au moins un représentant sur les quatre collèges (cadres, formateurs, employeurs et salariés) et possibilité d’adjoindre au président de jury, un suppléant. Le collège des cadres/formateur doit comporter de 50% à 100% de cadres d’Etat. Concernant le brevet professionnel, la simplification va porter sur la réduction du nombre d’unités capitalisables (UC), de dix à quatre.

Sport

Tous prêts pour l’Euro 2016 !

Du 10 juin au 10 juillet 2016, aura lieu en France la 15ème édition du championnat d’Europe de football. En Ile-de-France, l’État, la Ligue de football Paris Ile-de-France et leurs partenaires, se mobilisent pour faire de ce rendez-vous une grande fête populaire, pour tous et partout en Ile-de-France. Les associations sportives et collectivités sont les acteurs privilégiés pour porter des projets d’animation autour de ces événements.
Dans le cadre d’un appel à projet la DRJSCS d’IIe-de-France souhaite valoriser des actions d’animation autour de l’Euro 2016. Avec des projets qui s’inscriront dans une démarche éducative, citoyenne et durable, associant le plus grand nombre autour des valeurs que sont le Plaisir, le Respect, l’Engagement, la Tolérance et la Solidarité (PRETS).

L’Eurodictée : balle au centre pour la langue française !

Dans le cadre de l’opération « Tous prêts », la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d’Ile-de-France organise « L’Eurodictée 2016 ». Un événement fort et fédérateur autour de la langue française dans les startings block de l’Euro 2016 ! Parce que notre langue est présente sur tous les continents, dont 57 pays où elle est la langue officielle et qu’elle est également la première langue officielle et historique du Comité International Olympique, elle est le langage du sport.
A l’occasion du championnat d’Europe de football de l’Euro 2016, la DRJSCS met notre langue au cœur de la rencontre et au cœur des quartiers populaires franciliens. Grâce à une compétition d’orthographe, accessible à tous les publics, qui se déroulera dans dix communes de l’Ile-de-France à partir du 2 mai 2016 pour s’achever le 10 juin 2016 par une grande finale à Saint-Denis, avant le coup d’envoi du premier match !
Suivez tous les mois dans la Lettre d’information les étapes de notre Eurodictée !

Les pratiquants autonomes dans l’espace public

Dans le cadre de sa politique volontariste pour faciliter et pérenniser le sport pour tous, la DRJSCS d’Île-de-France a mené une enquête sur ces pratiquants sportifs, libres, non encadrés. Il ne s’agissait pas de dénombrer les pratiquants mais de cerner leurs profils, leurs modes de pratique, et d’identifier leurs besoins en matière d’aménagement et d’animation des espaces qu’ils utilisent. Les résultats de l’enquête mettent en perspective l’évolution des modalités d’accueil de ces pratiquants particuliers et soulignent de nouveaux besoins qui sont autant d’enjeux pour les acteurs du sport francilien.

Pour en savoir plus

Jeunesse

Augmenter l’offre de mobilité à l’étranger pour les jeunes

Aujourd’hui, encore trop peu de jeunes français partent à l’étranger en dehors de leurs vacances pour un stage, un volontariat, un service civique, ou dans le cadre du programme Erasmus +. Afin de faciliter l’accès à l’offre d’informations, le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports vient de lancer, le 8 octobre, un nouveau site Internet : Découvrir le monde. Plateforme unique, ce site présente l’ensemble des programmes des opérateurs de la mobilité, tous secteurs confondus (formation, éducation nationale, éducation non formelle..). Il est construit sous la forme d’un portail sur lequel tout porteur d’un dispositif ou programme de mobilité peut contribuer dans la mesure où il ne s’agit pas d’un organisme à but lucratif. Il renvoie vers les structures aptes à accompagner concrètement les projets de mobilité et la recherche s’effectue en partant du profil du jeune internaute et de ses souhaits éventuels. En complément du moteur de recherche, d’autres rubriques comme actualités, témoignages… permettront de donner toutes les informations nécessaires, de valoriser les expériences et parfois de rassurer.

Les publications de la DRJSCS

L’insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l’animation en Île-de-France

Dans le cadre de son activité en matière de formation et d’emploi, la DRJSCS développe des travaux qui contribuent à l’observation des emplois et des métiers. Chaque année, une enquête est menée sur l’insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l’animation. Cette publication présente les résultats des enquêtes 2013 et 2014. Elle offre une photographie du profil des diplômés, de leur situation professionnelle et de leurs conditions d’emploi. L’analyse détaillée des résultats permet de mieux appréhender les différentes trajectoires selon les diplômes, les filières et spécialités.

Pour en savoir plus

Téléchargez l’enquête

Publications

La citoyenneté chez les collégiens des quartiers prioritaires - Afev, Cabinet Trajectoires-Reflex, septembre 2015,15 p.

Pas de quartier(s) pour les grands ensembles ? - Fabien Desage, Cahiers français, n° 388, septembre 2015, pp. 22-38.

Rapport annuel sur l’état de la France en 2015 - rapport du CESE (Conseil économique, social et environnemental), septembre 2015.

Diplômés de formations sociales en 2010 : une insertion professionnelle qui résiste à la crise - DREES, Études et résultats n° 936, octobre 2015.

L’analyse des flux migratoires entre la France et l’étranger entre 2006 et 2013 - INSEE Analyses, n°22, octobre 2015, pp. 22-38.

Bilan de la Charte pour la promotion de l’égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique signée en décembre 2013 - Edition 2015 DGAFP (Direction générale de l’administration et de la fonction publique) .

Veille juridique

Circulaire du 29 septembre 2015 relative aux nouvelles relations entre les pouvoirs publics et les associations : déclinaison de la charte des engagements réciproques et soutien public aux associations

Ordonnance n° 2015-1207 du 30 septembre 2015 relative aux mesures relevant du domaine de la loi nécessaires pour assurer le respect des principes du code mondial antidopage

Nominations

Arrêté du 1er octobre 2015 portant nomination au cabinet du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports de Mme Mélanie BRANCO, conseillère presse au cabinet du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports

Arrêté du 14 octobre 2015 portant nomination au cabinet du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports de Mme Julie LAVET, conseillère parlementaire au cabinet du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports

Arrêté du 23 octobre 2015 portant nomination au cabinet du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports de M. Guillaume MACHER, conseiller stratégie au cabinet du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports

Flash !

L’Atelier International du Grand Paris s’engage pour la métropole du XXIe siècle

Alors que se tiendra à Paris en décembre prochain la COP21, l’Atelier International du Grand Paris (AIGP) lance la manifestation « Grand Paris #Climat » le jeudi 5 novembre à la Maison de l’Architecture, en présence de Pierre Mansat président du conseil d’administration, de Mireille Ferri directrice générale de l’AIGP et des architectes urbanistes et chercheurs du Conseil Scientifique de l’AIGP.
Afin de renouveler la promesse du Grand Paris, l’AIGP a imaginé un ensemble d’événements qui aura lieu du 5 novembre au 20 décembre, autour du thème « repenser, réinventer, s’engager pour la métropole du XXIe siècle ».

Pour en savoir plus


Cette lettre d’information est éditée par le Cabinet /communication
de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d’Île-de-France
Directeur de la publication : Pascal Florentin – Responsable de la rédaction : Hélène Pham Van
Rédactrice en chef : Barbara Domenech
Maquette : Sophie Richard / Truc Do Cao / Barbara Domenech
Ont participé à ce numéro : Ludovic Brun, Joëlle Dernoncourt, Isabelle Domenc, Catherine Hirschmuller-Touzé, Alice Michaud, Philippe Neveu, Rachid Santaki, Christian Vivier.