bandeau imageDRJSCS Ile-de-France

DRJSCS Ile-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>Lettre décembre 2015/janvier 2016

Lettre décembre 2015/janvier 2016

Article La Lettre de la DRJSCS 20/01/2016

 

Interview de Guylène GIRARD, coordinatrice générale de l’Acepprif

La DRJSCS soutient les Universités populaires des parents (UPP) par ses crédits Politique de la ville. Projet au coeur des quartiers en politique de la ville, les UPP s’inscrivent dans la démarche de participation des habitants, la parentalité étant un outil de cet engagement.

Bonjour Guylène Girard, vous êtes coordinatrice générale de l’Acepp région Ile-de-France (Association des collectifs enfants parents professionnels) et vous préparez avec le soutien de la DRJSCS un colloque régional sur les Universités populaires des parents (UPP).

La DRJSCS nous soutient et nous a proposé d’organiser un colloque le 1er février prochain (à Paris, au Palais de la femme) pour accroitre, notamment, la visibilité des UPP et valoriser les actions. Les UPP font partie des actions que mène l’Acepp, Association des collectifs enfants parents professionnels, qui est un mouvement d’initiatives parentales et citoyennes. L’Acepp a été créée en 1981 pour regrouper les crèches parentales. Dans ces lieux d’accueil, les parents sont fortement associés avec les professionnels autour de l’enfant, avec les UPP il s’agit aussi de co-éducation mais associant cette fois parents, professionnels et institution. Le réseau Acepp est constitué telle une fédération avec une équipe nationale (à Paris dans le 12ème) et des têtes de réseau régionales et/ou départementales.

Dans « Universités populaires des parents », on comprend l’idée du savoir associée aux parents… est-ce nouveau ?

Oui depuis 2005, l’Acepp anime une démarche originale, les UPP dont le concept a germé après les débats polémiques autour de la « démission » des parents. Comme pour les crèches parentales pour lesquelles les parents sont partie prenante d’une action collective favorisant leur pouvoir d’agir, les UPP leur donnent la parole dans leur propre domaine, ne laissant plus uniquement la voie aux discours didactiques. Avec l’aide d’un animateur et le soutien méthodologique d’un universitaire, le groupe mène une recherche sur un thème qu’il choisit en lien avec la parentalité. Cette recherche leur permettra de qualifier leurs savoirs et de construire des partenariats avec les institutions pour initier des espaces de co-éducation et de collaboration.
Trois objectifs président la démarche : donner la parole aux parents ; rapprocher les parents des institutions et engager des coopérations entre eux (tant sur des projets concrets que sur des politiques et dispositifs éducatifs).

Comment nait une UPP ? Quelle est sa durée d’existence ? Son aboutissement ?

La première phase est la constitution du groupe de parents, elle est très importante et est variable sur la durée selon les groupes car il est primordial que les parents comprennent et s’approprient la démarche des UPP. Chacun va ainsi trouver et choisir sa place, se mettre en confiance pour échanger librement. Un sentiment d’appartenance à l’UPP naîtra et lui permettra d’être acteur dans le projet. Passant de préoccupations individuelles à une dimension collective, cette phase dégagera des thèmes et des problématiques. Après cela, le groupe se met à la recherche d’un universitaire qui mettra au service du groupe ses connaissances et surtout sa méthodologie. Le groupe ne deviendra pas un sujet de recherche. L’universitaire aide à la définition de la question de recherche, à la formulation des hypothèses, il propose des méthodes et des outils d’enquête.

Pouvez-vous nous donner un exemple concret ?

L’UPP de Grigny-Viry est née suite à la participation d’un groupe de parents en 2008 à un colloque organisé par l’Acepp. Le groupe de parents a été accompagné par la CAF en lien avec l’Acepprif. En 2009, un groupe de 15 parents était constitué mais certains n’ont pas pu s’inscrire dans la durée. Participer à un UPP nécessite de s’engager bénévolement et de pouvoir donner du temps. Après un long travail de questionnement et avec l’aide d’une universitaire, la question de recherche fut formulée ainsi : « Quelles sont les conditions de réussite scolaire des enfants issus des quartiers sensibles et quelles sont les causes de leur échec ? ». S’en sont suivis des entretiens avec les familles, amis, acteurs locaux, enseignants… La restitution des réflexions et analyses a été proposée lors de temps d’actions citoyennes qui ont permis de rendre visible et lisible ce travail : rencontre avec le préfet de l’Essonne, la déléguée à l’égalité des chances, la CAF, participation aux ateliers mis en place par les programmes de réussite éducative… Au-delà de ces actions citoyennes et du bien fondé de ces débats, les UPP valorisent non seulement la parole des parents et également la personne elle-même. Les regards de son entourage changent - parole d’une maman du groupe : « Mon mari dit de moi que je suis une intellectuelle. » -, la personne va prendre confiance en elle, sur sa place et son action dans la société.

Information et inscription pour le colloque : Guylène GIRARD, Acepprif

 

 

Politique de la ville

La DRJSCS mobilisée pour le Comité interministériel à l’égalité des chances, suite

Suite au Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté du 6 mars 2015, le Commissariat général à l’Egalité des territoires (CGET) a été chargé de concevoir un plan national de formation des acteurs de terrain sur les valeurs de la république et la laïcité. Les DRJSCS ont été désignées pour déployer ce plan au niveau régional.
L’objectif est de répondre aux besoins des professionnels en contact direct avec les publics, notamment sur l’application du principe de laïcité dans les situations professionnelles qu’ils sont susceptibles de rencontrer au quotidien. Sont concernés l’ensemble des acteurs de terrain : coordonateurs de réussite éducative, responsables des accueils collectifs de mineurs, associations de quartiers, délégués du préfet... Le plan de formation repose sur la diffusion d’un kit pédagogique officiel et se déploie en trois temps : niveau 1 : formation nationale des "formateurs de formateurs" ; niveau 2 : formation régionale des formateurs d’acteurs de terrain et niveau 3 : formation locale des acteurs de terrain. Pour en savoir plus

Sport

Le Sport, c’est la santé !

Si la DRJSCS d’Ile-de-France oeuvre déjà pour faire du sport un outil au service de la santé des Franciliens, cela se confirme désormais avec la reconnaissance du sport dans la Loi de modernisation du système de santé du 2 décembre 2015 (amendement Fourneyron). Ce socle législatif valide la prescription du sport sur ordonnance, notamment expérimentée en cancérologie. Il ouvre une nouvelle ère dans la collaboration entre les professionnels de santé et ceux du sport. La DRJSCS et l’Agence régionale de santé coopèrent pour accompagner cette mise en réseau.
Par ailleurs, le développement en partenariat avec le mouvement sportif régional du site Internet « la santé par le sport », espace de référencement des associations sportives engagées dans le sport-santé en Ile-de-France, permet aux clubs, au grand public et aux médecins de trouver des outils utiles pour identifier des lieux de pratiques d’activités physiques et sportives (APS) adaptées à chacun. Pour en savoir plus

A noter également la publication par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) du premier dictionnaire à visée médicale des disciplines sportives : Médicosport-santé. Considérant ainsi les activités physiques et sportives comme facteur fondamental de santé publique et thérapeutique non médicamenteuse.

Eurodictée 2016, le lancement officiel !

Ce jeudi 7 janvier, le directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, Pascal Florentin a officiellement lancé l’opération Eurodictée 2016, en présence du lexicologue Jean Pruvost et de Loïc Depecker, délégué général à la langue française et aux langues de France... Lire la suite

 

Les publications de la DRJSCS

Le service civique a fêté ses 5 ans en 2015

A l’occasion de cet anniversaire et dans le cadre du service civique universel, les référents et les équipes de la DRJSCS et des DDCS d’Ile-de-France, les volontaires et les représentants des structures d’accueil ont réalisé une plaquette regroupant un ensemble de témoignages et de textes représentatifs de leur engagement.


Pour en savoir plus
Téléchargez le document

 

Les activités sportives des seniors : quelles activités et quelle implication pour la population des 55-64 ans ?

Avec la préoccupation d’éclairer les acteurs sur certaines évolutions sociétales de ses champs de compétence, la DRJSCS a souhaité lancer une étude permettant de mieux connaître la place des pré-seniors âgés de 55 à 64 ans selon leur bassin de vie, dans différentes pratiques sportives encadrées...Lire la suite
Téléchargez l’étude

 

Publications

Inégalités de revenus et plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale - L’Insee s’est associé à la DRJSCS et à la Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement (DRIHL) dans le dernier numéro d’Insee Analyse Ile-de-France de décembre pour faire un état des lieux sur les écarts de revenus en Ile-de-France et les inégalités des niveaux de vie.

Quelle observation sociale pour la politique de la ville ?- Compas, études, n°17, novembre 2015.]

La géographie de l’ascension sociale- France stratégie, Note d’analyse n°36, novembre 2015.

L’essentiel de la vie associative : votre département en ”quatre pages” - Recherches & Solidarité, décembre 2015.

Juniors associations : la participation au prisme de la mixité - Jeunesses : études et synthèses n°30, décembre 2015.

La population légale de l’Ile-de-France : 11 959 807 habitants au 1er janvier 2013 - Insee Flash Ile-de-France, n°6 décembre 2015.

Veille juridique

Décret n° 2015-1527 du 24 novembre 2015 relatif au brevet professionnel, au diplôme d’Etat et au diplôme d’Etat supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.

Arrêté du 24 décembre 2015 modifiant l’arrêté du 30 décembre 2005 portant organisation des directions et sous-directions de l’administration centrale du ministère chargé de la jeunesse, des sports et de la vie associative.

Décret n° 2015-1771 du 24 décembre 2015 portant création d’un service à compétence nationale dénommé "Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire".

Décret n° 2015-1772 du 24 décembre 2015 modifiant la partie réglementaire du code du service national relative au service civique.

Arrêté du 30 décembre 2015 portant approbation de la convention constitutive modificative du groupement d’intérêt public "Agence du service civique".

Circulaire du 12 janvier 2016 relative à l’élaboration des conventions interministérielles d’objectifs 2016-2020 - Politique de la ville.

Nominations

Arrêté du 4 janvier 2016 relatif à la composition du cabinet du Premier ministre portant nomination de Loïc DUROSELLE, Conseiller jeunesse, sport, vie associative.

Point sur la Réforme Territoriale

Instruction du Gouvernement du 22 décembre 2015 relative à la nouvelle répartition des compétences en matière d’interventions économiques des collectivités territoriales et de leurs groupements issue de l’application de la loi n°2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe)

Instruction du gouvernement du 22 décembre 2015 relative aux incidences de la suppression de la clause de compétence générale des départements et des régions sur l’exercice des compétences des collectivités territoriales Site officiel du gouvernement sur les avancées de la réforme territoriale

Site Internet de la Métropole du Grand Paris

EN BREF

Le fonds pour le développement de la vie associative d’Ile-de-France (FDVA IDF)

L’appel à candidature 2016 pour la formation des bénévoles est paru sur le site Internet de la DRJSCS IDF
Deux guides pratiques sont disponibles pour faciliter la constitution :
- de la demande de subvention
- du dossier de justification d’une subvention
Des réunions d’information pour les associations sont également organisées à la DRJSCS en janvier 2016, sur inscription. Envoi du dossier complet par voie postale au plus tard le vendredi 5 février 2016, (cachet de la poste faisant foi) : à la DRJSCS Île-de-France Secrétariat du FDVA IDF- 6/8, rue Eugène Oudiné – CS 81360 – 75634 Paris cedex 13


Si vous souhaitez vous désinscrire de notre Lettre d’information, vous pouvez envoyer un mail à
DRJSCS75-COMMUNICATION@drjscs.gouv.fr


- Version imprimable

Cette lettre d’information est éditée par le Cabinet /communication
de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d’Île-de-France
Directeur de la publication : Pascal Florentin – Responsable de la rédaction : Hélène Pham Van
Rédactrice en chef : Barbara Domenech
Maquette : Sophie Richard / Truc Do Cao / Barbara Domenech
Ont participé à ce numéro : Céline Calvez, Carole Condat, Christèle Gautier, Catherine Hirschmuller-Touzé, Alice Michaud, Mihalo Papes, Goucem Redjimi, Daniel Ropital, Hélène Samson, Rachid Santaki, Jean-Michel Voinot.