bandeau imageDRJSCS Ile-de-France

DRJSCS Ile-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>Lettre mars 2016

Lettre mars 2016

Article La Lettre de la DRJSCS 16/03/2016

 

Interview de Céline CALVEZ, responsable du pôle social, jeunesse et vie associative (PSJVA)
Bonjour Céline, vous êtes responsable du Pôle social, jeunesse et vie associative à la DRJSCS, avant d’aborder les enjeux 2016 de cette thématique « pilier » de la DR, pouvez-vous nous parler rapidement de votre parcours ?

Je suis inspectrice de l’action sanitaire et sociale depuis 2003 et inspectrice principale depuis 2008. J’ai beaucoup exercé en DDASS (Direction départementale des affaires sanitaires sociales) sur les politiques sociales et médico-sociales, dans la Creuse, puis dans le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine. J’ai intégré la DRJSCS en 2010 où j’ai alors occupé le poste de responsable des Ressources humaines avant celui de responsable de PSJVA.

Le Pôle social, jeunesse et vie associative recoupe les missions sociales de l’ex-DRASS, les missions de l’ex–DRDJS et celles de l’ex-Acsé sur la politique de la ville et la jeunesse. Comment articulez-vous cela au sein d’un même pôle ?

Nous avons quatre grandes missions (politique de la ville - politiques sociales - politique de la jeunesse - promotion de la vie associative et de l’éducation populaire) réparties en deux services : Politique de la ville, jeunesse et éducation populaire et Développement social et intégration. Ces missions sont déployées soit par le biais de soutien aux associations soit par celui d’aides au développement de dispositifs. Nous avons six programmes budgétaires opérationnels (BOP) alloués par les ministères : « Actions en faveur des familles vulnérables » ; « Handicap et dépendance » ;« Prévention de l’exclusion et insertion des personnes vulnérables » ; « Jeunesse et Vie associative » ; « intégration et accès à la nationalité française » et « politique de la ville ».

Voilà pour l’armature administrative et financière, mais du point de vue de la mise en œuvre politique, qu’en est-il ?

Cette année, PSJVA est au cœur des préoccupations des orientations nationales pour les réseaux JSCS (DR, DRD, DD). Les événements tragiques de 2015 ont réaffirmé la mobilisation des pouvoirs publics autour des finalités d’éducation, de citoyenneté, de cohésion sociale et de solidarité. Si l’année 2016 voit la montée en puissance du Service civique (j’y reviendrai), il n’en reste pas moins que, quasiment, l’ensemble de nos dispositifs connaitront également un nouveau souffle, notamment grâce aux plans nationaux.

Quels rôles jouent ces plans au niveau régional ?

Le plan en faveur de la jeunesse et le plan de lutte contre la pauvreté sont de véritables leviers de mise en œuvre de nos politiques. Ils structurent l’activité du Pôle et permettent un positionnement clair vis à vis de nos partenaires et cela dans un souci d’interministérialité au niveau régional. Sur le plan jeunesse, nous sommes chef de file et coordonnons l’ensemble des politiques qui touchent les jeunes comme l’emploi, la culture, la santé, le logement, tout en gardant des dossiers en propre comme l’information jeunesse ou la mobilité européenne et internationale des jeunes. Nous avons des relations de qualité avec nos partenaires (DRAC, Direccte, DRIHL, ARS, Rectorat…) avec lesquels nous nous réunissons deux fois par an. De même pour le plan pauvreté, nous allons rendre nos actions plus visibles en 2016.
Pour cette année, la coordination de ces plans fait partie des grands enjeux qui tournent autour de la cohésion sociale.

Quels sont ces grands enjeux ?

La cohésion sociale et territoriale avec la première année de mise en œuvre des contrats de ville. La priorisation des dispositifs de droit commun en direction des quartiers en politique de la ville (QPV) sera renforcée (parrainage, …) et de nouveaux dispositifs sont d’ores et déjà mis en place : formation des acteurs de terrain à la laïcité et aux valeurs de la République, le New deal associatif qui reconnait les associations de proximité comme garantes du lien social facilitant les relations entre l’Etat et les associations (simplification des démarches pour les subventions avec un projet de système d’information « Dites-le nous une fois »).
L’accompagnement des publics fragiles est un autre enjeu. Pour les majeurs protégés, le schéma régional 2015-2020 est paru il y a quelques semaines et la mise en œuvre de la simplification du financement des services fait partie des chantiers 2016. Le pilotage de l’AAH (Allocation adultes handicapés), des VAO (Vacances adaptées organisées) et les actions d’intégration des primo-arrivants également.
Enfin, l’engagement des jeunes (Service civique et La France s’engage) et la mobilité des jeunes font partie des orientations ministérielles prioritaires. Le Service civique qui voit avec le développement de l’Agence du service civique, une collaboration renforcée, notamment en matière d’animation et de formation, sans oublier l’augmentation des volontaires. La DRJSCS organise depuis maintenant trois ans une journée annuelle consacrée au plan Priorité jeunesse invitant l’ensemble des acteurs publics. Le thème pour 2016 tournera autour de la citoyenneté.

 

Jeunesse

Plateforme régionale de la mobilité européenne et internationale des jeunes
Installée en octobre 2015, la plateforme régionale de mobilité d’Ile-de-France a vu le jour dans le cadre du Fond d’expérimentation pour la jeunesse. Elle a vocation à devenir le relais du comité régional de la mobilité (CoRéMob) – présidé par l’Etat (la DRJSCS et les rectorats) et le Conseil régional- sur une partie de ses missions d’information, d’accompagnement et de formation des jeunes et des acteurs de jeunesse. Une convention a été signée fin février 2016 entre les porteurs du projet et la MAFEJ (Mission d’animation du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse), dotant ainsi la plateforme de 240 000 euros pour deux ans permettant de financer une vingtaine d’actions. La plateforme réunit aujourd’hui une dizaine de partenaires associatifs : Concordia, CIDJ, Inter-Echanges, Parcours le monde, la Maison des volontaires, la Fédération des centres sociaux de Seine-Saint-Denis, Etudes et chantiers, Rempart IdF. Elle est suivie par un comité de pilotage comprenant la DRJSCS, le Conseil régional, Concordia et le CIDJ. Pour en savoir plus

 

Journées académiques et formation des professionnels de la vie lycéenne
Suite aux partenariats initiés avec les rectorats de Versailles et Créteil, la DRJSCS organise des temps de formation communs en direction des professionnels du secteur de la Vie scolaire et des jeunes élus à la Vie Lycéenne. Six « journées académiques de la vie lycéenne » et quatre journées de formations sont programmées en 2016 et 2017 en lien avec les associations de la plateforme régionale Concordia, le Centre d’information et de documentation de la jeunesse (CIDJ) et de nombreux autres acteurs (OFAJ, Agence Erasmus+, CGET, Office national des séjours linguistiques...). Ces temps de formation portent sur les différents champs de la mobilité pouvant intéresser les lycéens dans le cadre d’un engagement citoyen, d’un parcours d’insertion sociale et professionnelle et sur les moyens de s’informer sur l’Europe et la mobilité. La prochaine session aura lieu au lycée Sonia Delaunay à Villepreux (78), le 30 mars 2016.

 

 

Formation, certifications

BAFD : Brevet d’aptitude aux fonctions de directeur
BAPAAT : Brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien
BPJEPS : Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport
DEJEPS : Diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport
DESJEPS : Diplôme d’Etat supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport
FI : Formation initiale
UCC : Unité capitalisable complémentaire
VAE : Validation des acquis de l’expérience

 

Sport

Nouvelle session de formation sport/handicap organisée par la DRJSCS
Fort du succès des journées de formation au handicap destinées aux éducateurs sportifs en 2015, la DRJSCS réitère trois journées de formation en 2016, en partenariat avec le Comité régional Handisport et la Ligue du sport adapté, au siège de la Fédération handisport à Paris. D’une part, deux journées de sensibilisation (17 février et 8 avril) sont tournées vers le partage d’activités sportives avec des personnes handicapées alliées à des informations - l’approche est avant tout centrée sur le public à accueillir et les différents types de handicap -. D’autre part, une journée d’approfondissement pédagogique, le 23 mars, s’adressera plus spécialement aux éducateurs sportifs ayant déjà une expérience d’encadrement de ce public. Ces trois journées sont complètes (plus de 150 participants) et une journée de séminaire est prévue à la DRJSCS, le 22 juin, axée sur le retour d’expériences de projets sport/handicap avec le point de vue d’experts et de porteurs de projets. Pour en savoir plus

 

Eurodictée, rendez-vous pour la première journée le 4 mai !
A l’occasion du championnat d’Europe 2016 « Euro 2016 », la DRJSCS d’Île-de France organise un championnat d’orthographe du 4 mai au 10 juin 2016. Les villes participantes sont désormais connues : Clichy-sous-Bois, Melun, Villeneuve-la-Garenne, Trappes, Paris 20e, Paris 18e, La Courneuve, Les Mureaux, Gennevilliers, Garges-Lès-Gonesse, Evry et Saint-Denis. Les auteurs des textes lus ont été choisis, ainsi des écrivains parmi lesquels : Erik Orsenna, Philippe Delerm, Marguerite Yourcenar, Jean d’Ormesson, Albert Camus, Colette… Des lecteurs ont déjà donné leur accord pour présenter ces textes et participer à l’animation de ces différentes manifestations parmi lesquels Jean Pruvost, Vincent Parisi, François Rollin, Vincent Roca, Julie Soyer et d’autres personnalités du théâtre et du sport.
Douze dictées géantes seront programmées du 4 mai au 10 juin dans des communes franciliennes pour lancer les festivités de la 15e édition du championnat d’Europe de football. L’Eurodictée est une animation ludique, conviviale et fédératrice pour des habitants de tous âges invités à se réunir autour de la langue française et à se dépasser pour rendre la meilleure copie. Elle a pour but :
• de promouvoir l’éthique sportive et les valeurs républicaines par des textes du patrimoine culturel français ;
• de favoriser l’expression de la citoyenneté et de la solidarité par des initiatives mêlant la culture, le sport et l’orthographe ;
• d’animer, au plus près des lieux de vie des Franciliens, des espaces conviviaux favorisant la rencontre et l’échange autour de la langue française, quel que soit son niveau scolaire ou sa formation ;
• de créer des temps de compétition et de dépassement de soi dont l’enjeu est la langue française.
Un texte classique ou contemporain comme une chanson, un roman, une déclaration ou encore une poésie en lien avec l’univers du sport sera lu par une personnalité du sport, de la culture ou des collectivités partenaires. Toutes les copies seront ensuite corrigées sur place par des correcteurs mandatés. Non notées mais classées par nombre de fautes, les 50 meilleures d’entre elles permettront à leurs auteurs d’accéder à la grande finale du vendredi 10 juin 2016 à Saint-Denis, jour même du coup d’envoi de l’Euro 2016. Pour en savoir plus - Contact : Rachid SANTAKI, Pôle Sport

 

Publications

Ensemble, accélérons ! Accompagner l’essaimage et la généralisation d’expérimentations innovantes - Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique, Commissariat général à l’égalité des territoires, rapport décembre 2015.

Les leviers pour favoriser l’accès et le recours aux soins des jeunes en insertion - Jeunesses : études et synthèses n°31, février 2016 (Injep).

 

IJ mag n°7 - la lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France

La DRJSCS est rédactrice en chef du numéro 7 d’IJ mag, la lettre du réseau Information Jeunesse Ile-de-France. En Une, un dossier complet pour savoir comment l’IJ Ile-de-France participe aux 13 grands chantiers Priorité Jeunesse.

 

 

 

 

Veille juridique

Décret du 9 février 2016 relatif aux agréments d’engagement de service civique et de volontariat associatif.

Délibération du 17 février 2016 relative à l’agrément, l’évaluation et aux obligations des personnes chargées des contrôles au titre de l’article L. 232-11 du code du sport.

Décret du 24 février 2016 relatif à la composition du conseil d’administration et des commissions territoriales du Centre national pour le développement du sport.

Arrêté du 25 février 2016 modifiant l’arrêté du 10 avril 2015 fixant les modalités d’organisation du cycle de formation permettant aux sportifs de haut niveau de se présenter au concours d’accès au corps des professeurs de sport.

Décret du 3 mars 2016 modifiant le décret du 29 avril 2014 relatif aux attributions déléguées au secrétaire d’Etat chargé des sports.

Décret du 3 mars 2016 relatif aux attributions déléguées à la secrétaire d’Etat chargée de la ville.

 

Nominations

Arrêté du 4 février 2016 portant nomination au cabinet du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports de M. Ludovic ABIVEN, conseiller budgétaire.

Arrêté du 12 février 2016 portant nomination à la Direction départementale de la protection des populations de la Seine-Saint-Denis de Mme Mireille BOSSY, directrice départementale à compter du 1er mars 2016.

Arrêté du 12 février 2016 portant nomination au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de la ville de M. Sébastien LIME, directeur du cabinet et de Mme Mathie ESPARGILIERE, cheffe de cabinet, chargée des relations avec le Parlement.

Arrêté du 17 février 2016 portant nomination à la Direction départementale de la cohésion sociale de la Seine-Saint-Denis de M. Alain KURKDJIAN, directeur départemental adjoint à compter du 22 février 2016.

Arrêté du 18 février 2016 portant nomination au cabinet du secrétaire d’Etat chargé des sports de MM. Gilles ALAYRAC, conseiller spécial et Cyril MOURIN, chef de cabinet.

Arrêté du 22 février 2016 portant nomination au cabinet du secrétaire d’Etat chargé des sports de Mme Anouck PAUMARD, conseillère presse et communication.

Arrêté du 13 février 2016 portant nomination au cabinet de la secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargée de l’aide aux victimes de M.Eric LAJARGE, directeur du cabinet à compter du 25 février 2016.

Nomination à la Direction des ressources humaines, du budget et de l’immobilier de la préfecture de la Seine-Saint-Denis, de Mme Angélique COURTILLIER, directrice.

 

En Bref

Prévention et lutte contre la violence par la pratique sportive

Dans le cadre de la lutte contre la violence, la DRJSCS lance un appel à projet spécifique sous les couleurs du sport réconciliateur.
Les porteurs de projets selon leur niveau d’intervention (régional – départemental ou local) adresseront leurs demandes à la DRJSCS IDF ou à la DDCS concernée (en fonction de l’adresse du siège social de l’association).
Pour les questions administratives, vous pouvez vous adresser à : Denis Paris – Tel : 01 40 77 55 34. Pour en savoir plus


Si vous souhaitez vous désinscrire de notre Lettre d’information, vous pouvez envoyer un mail à : DRJSCS75-COMMUNICATION@drjscs.gouv.fr

- Version imprimable


Cette lettre d’information est éditée par le Cabinet /communication
de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d’Île-de-France
Directeur de la publication : Pascal Florentin – Responsable de la rédaction : Hélène Pham Van
Rédactrice en chef : Barbara Domenech
Maquette : Sophie Richard / Truc Do Cao / Barbara Domenech
Ont participé à ce numéro : Ludovic Brun, Céline Calvez, Evelyne Conchon, Carole Condat, Christèle Gautier, Aude Legrand,
Anne-Claire Mie, Denis Paris, Séverine Rouillé, Rachid Santaki, Catherine Tourtier, Christian Vivier.


Liste des pièces-jointes