bandeau imageDRJSCS Ile-de-France

DRJSCS Ile-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>COHESION SOCIALE >Actualités >Les dispositifs de la Jeunesse et de la cohésion sociale ouvrent leurs portes aux jeunes franciliens sous main de justice

Les dispositifs de la Jeunesse et de la cohésion sociale ouvrent leurs portes aux jeunes franciliens sous main de justice

Article Actualités 9/06/2016

La DRJSCS et la Direction interrégionale de la Protection judiciaire de la Jeunesse d’Île-de-France et d’Outre-mer ont signé une convention, le 2 juin 2016, pour renforcer leur coopération sur les dispositifs sportifs et d’insertion pour les mineurs suivis par les services et établissements de la PJJ. La DIR PJJ IDF/OM est chargée de l’ensemble des questions intéressant la justice des mineurs, civile comme pénale et de la concertation entre les institutions intervenant à ce titre. Elle développe à travers son Projet stratégique interrégional les orientations nationales définies pour la Justice des mineurs, dont un des axes vise à garantir un parcours d’insertion pour les jeunes suivis par l’Institution en les inscrivant dans le droit commun. Cette convention aura pour objet de favoriser l’accès des jeunes relevant des services et établissements de la PJJ aux dispositifs sportifs et de cohésion sociale de la DRJSCS.

Le développement des dispositifs sportifs constitue un vecteur d’insertion des jeunes notamment grâce à la mise en place d’une offre de pratique sportive diversifiée à destination des Unités et Services de la PJJ en Ile-de-France et du montage de formations destinées aux jeunes suivis par la PJJ, y compris qualifiantes.

Par ailleurs, afin de permettre l’accès des jeunes suivis par la PJJ à une insertion réussie, plusieurs dispositifs seront mobilisés en leur faveur :

-  Le Service civique qui sera adapté pour le public de la PJJ, tenant compte de l’âge, de l’alternance entre mission de Service civique et formation.
- Le parrainage pour faciliter l’accès et le maintien dans l’emploi des personnes rencontrant des difficultés en les faisant accompagner par des bénévoles (parrain/marraine) qui sont des professionnels en activité ou à la retraite.
- Le contrat de ville signé à l’échelle intercommunale qui est l’outil pertinent pour mobiliser les partenaires institutionnels et associatifs en faveur des jeunes suivis par la PJJ.
- Les écoles de la 2ème chance avec lesquelles pourront être fixés des objectifs quantitatifs et qualitatifs concernant l’accueil des jeunes de la PJJ.
- La professionnalisation des acteurs de la PJJ avec la mutualisation des dispositifs de formation auprès des professionnels de terrain et des associations, en particulier sur les questions relatives à la laïcité et aux valeurs de la République.

Cette convention constitue un pas de plus vers une action coordonnée de l’Etat en faveur de l’insertion des jeunes, en particulier les plus fragilisés.

Télécharger la convention
(PDF – 2.6 Mo)