bandeau imageDRJSCS Ile-de-France

DRJSCS Ile-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>Lettre septembre 2016

Lettre septembre 2016

Article La Lettre de la DRJSCS 14/09/2016

 

Interview avec Gérard SANTORO, CTN à la Fédération sportive et culturelle de France

Bonjour Gérard, vous êtes cadre technique national (CTN) auprès de la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF) et vous organisez deux stages pour des jeunes gens sous main de justice dans le cadre d’une convention récente entre la DRJSCS et DR PJJ (Protection judiciaire de le jeunesse). Avant de rentrer dans le vif du sujet, quel est votre parcours ?

Je suis effectivement CTN affecté à la DRJSCS IDF et placé auprès de la FSCF depuis le 1er septembre 2014. J’étais, en début de carrière, professeur d’Education physique et sportive et lutteur de haut-niveau, trois fois sélectionné olympique (1984, 1988, 1992) et médaillé européen en lutte libre. Puis par la suite, j’ai intégré Jeunesse et Sport pour entraîner l’équipe de France masculine et féminine en lutte libre. J’ai évolué en tant qu’athlète puis dans l’encadrement d’athlètes et de cadres, environ une trentaine d’années à la Fédération française de lutte.

Vous avez répondu à un appel à projet de la DRJSCS qui s’appuie sur le partenariat DRJSCS/DR PJJ, qu’avez-vous proposé ?

Nous avons proposé à la PJJ deux sessions de formation pour un public de jeunes sous main de justice. La première a eu lieu en juillet et la seconde se déroule en septembre. Nous avons travaillé avec l’UEAJ de Bures-sur-Yvette (91). L’UEAJ est une unité éducative d’activités de jour qui prend en charge les mineurs qui font l’objet de décisions judiciaires afin de leur assurer les meilleures conditions d’insertion. Des jeunes gens du Centre éducatif fermé (CEF) sont venus également s’ajouter. Nous avons eu sur la première session, une vingtaine de jeunes répartis sur les trois jours. Nous leur avons proposé la pratique de sports de contact (pieds et poings), de la lutte et des sports collectifs.

Y a-t-il eu une préparation particulière pour ce type de stage avec ce type de public ?

Bien sûr, il y a eu un temps de préparation mais je dirais comme pour n’importe quel type de stage et quel que soit le public, il faut savoir adapter sa pédagogie. Il fallait déjà un minimum de logistique pour assurer l’encadrement et la sécurité, 100 m² de tapis d’occasion ont été offerts par la ligue FSCF pour équiper le dojo de l’UAEJ, puis le petit matériel prêté par le Club de Villejuif, l’Académie des boxes, avec en prime un package offert (chaussons, protèges tibia et casque) pour une accessibilité et une pratique en toute sécurité. Nous avons fait des réunions préparatoires avec les éducateurs spécialisés pour établir un programme, d’autant qu’ils ne connaissaient pas les sports de combat. Nous avons également rencontré les futurs stagiaires pour connaitre leurs attentes et leurs dispositions à effectuer ce stage. Le dialogue n’a pas été simple au début, certains ne savaient pas vraiment pourquoi ils s’étaient inscrits, d’autres voulaient essayer ces sports dans l’optique d’une pratique plus poussée avec l’image du champion en arrière-plan.

Notre angle d’attaque a été l’identification et la valorisation que le sport peut apporter aux jeunes en cas de réussite. Lors de ce stage j’ai travaillé avec Pascal Arène, Sidy Koné, Medhi Langlois et Quentin Pélegrin, sportifs titrés en championnats de France, d’Europe ou du Monde. Un des intervenants avait eu un parcours qui pouvait faire écho à celui de ces jeunes, un atout pour l’approche et la mise en confiance.
Au total, nous avons effectué neuf sessions de pratique avec une approche individualisée de type leçon particulière demandant ainsi un effort physique de coordination, de concentration et de réflexion pour corriger et améliorer in situ les gestes et les techniques enseignés. L’intérêt était de les faire pratiquer de manière assez soutenue, afin de leur faire évacuer leur trop plein d’énergie tout en imposant un respect des règles. Ces dernières sont nécessaires pour les sports de combat, notamment le fait d’apprendre à retenir les coups pour pouvoir terminer les séances et in fine tenir la progression envisagée pour la durée du stage. Une prise de conscience est automatique car le fait de recevoir quelques coups non intentionnels la favorise, de fait la concentration et le contrôle de soi sont ici importants voire primordiaux.

Quel est votre bilan ?

Le stage a été très apprécié, les jeunes se sont prononcés positivement et aimeraient que l’expérience soit reconduite sur une semaine entière. Nous allons effectivement renouveler cette expérience mais cette fois pour les personnes se trouvant en Centre éducatif fermé en région Île-de-France (au CEF de Bures-sur-Yvette qui possède des installations adaptées à ce format). Dans le cadre du partenariat (DRJSCS / DIR PJJ), d’autres stages auront lieu, notamment avec l’association « Football citoyen » ou encore avec l’UFOLEP pour des stages orientés vers les sports de pleine nature. Pour nos jeunes stagiaires, nous leur avons fortement conseillé de continuer leur pratique et ce, de manière régulière en les orientant vers des clubs de sport de combat pour les sortir de leur réseau de connaissances habituelles et trouver ainsi une alternative, un équilibre et un épanouissement. A cet effet, nous leur avons d’ailleurs offert un équipement complet de boxe pieds-poings à chacun pour favoriser l’accès à une pratique en club, assurer la sécurité du pratiquant et initier un lien éducatif avec le monde associatif sportif. A mon sens, pratiquer ce type de sport ne peut être que bénéfique pour ces jeunes.

Sport

Félicitations à nos champions franciliens !

Avec 18 médailles (dont six d’or) sur un total historique de 42 médailles remportées par la France, les sportifs franciliens se sont distingués lors des Jeux Olympiques de Rio. A l’issue de cette olympiade, nous retiendrons donc les exploits de tous « nos » champions : outre Emilie Andeol et Teddy Riner, les judokas Clarisse Agbegnenou, Audrey Tcheuméo et Cyrille Maret, le « couple en or » de la boxe Estelle Mossely et Tony Yoka ainsi que Sarah Ourahmoune et Souleymane Cissokho, les escrimeurs (épéistes) Gauthier Grumier, Yannick Borel, Daniel Jerent et Jean-Michel Lucenay et les fleurettistes Enzo Lefort et Jean-Paul Helissey, avec leurs coéquipiers Erwann Le Péchoux et Jérémy Cadot, les pistards Michaël d’Almeida, Grégory Baugé et François Pervis, les handballeurs Luc Abalo, Luka et Nikola Karabatic, Daniel Narcisse et Thierry Omeyer, le rameur Thomas Baroukh, l’athlète Dimitri Bascou, Haby Niaré en taekwondo et enfin Roger-Yves Bost et Philippe Rozier avec leurs coéquipiers Pénélope Leprevost et Kevin Staut en équitation

JO 2024, une médaille pour Paris !

Les JO de Rio sont à peine terminés que la DRJSCS est déjà dans les starting-blocks pour la candidature de Paris 2024. Dans le cadre de la grande concertation lancée par le GIP Paris 2024, elle réunira, le 3 octobre en présence du Préfet d’Île-de-France, une centaine d’acteurs du mouvement sportif pour faire des propositions autour des trois thématiques retenues par le GIP : « Développement économique et territorial » ; « Jeux, fêtes et évènements » et « Sport et société ». Cette rencontre aura pour objectif de nourrir la réflexion du GIP par l’identification des attentes et propositions de différents acteurs et services de l’Etat situés en Île-de-France. Paris 2024

 

 

Organisation des Interpôles - Horizon 2024 : une rencontre des espoirs et des acteurs du sport de haut niveau

La DRJSCS d’Île-de-France organisera les 30 septembre et 1er octobre prochains, au CREPS d’Île-de-France (Châtenay-Malabry), le premier grand rassemblement des acteurs de la performance sportive des jeunes sportifs de haut niveau franciliens. Objectifs : créer des liens entre les différents acteurs des « Parcours d’excellence sportive », mutualiser les moyens et optimiser le partage des expériences inter-disciplinaires. L’organisation du PES francilien repose sur trois systèmes de formation complémentaires : les clubs, les structures associées/les pôles « espoir », puis en dernière étape, les pôles France. Ces journées auront pour but de favoriser l’interconnexion entre ces réseaux qui participent chacun et de façon complémentaire à la formation des futurs champions.

Cohésion sociale

Les actions en faveur du plan pauvreté se poursuivent
La DRJSCS présentera, le 29 septembre prochain, la nouvelle feuille de route régionale 2016-2017 du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, à la préfecture de région. En Île-de-France, les services de l’Etat se sont pleinement saisis des mesures du plan et ont contribué à leur mise en oeuvre dans les secteurs de l’emploi, de la santé, de l’accès aux droits, de l’hébergement, du logement, et de l’éducation. Parce que la réduction des inégalités et la lutte contre la pauvreté est une priorité en Île-de-France, le préfet de région a souhaité, afin de rendre plus visible l’action de l’Etat au niveau régional et départemental, formaliser un document comprenant un bilan des mesures et une feuille de route pour les derniers mois de ce plan. Pour en savoir plus

Formation, certifications

Les rendez-vous de la DRJSCS aux salons pour l’emploi !
En cette rentrée 2016, la DRJSCS participera à deux évènements en faveur de l’emploi. "Jeunes d’Avenirs" les mardi 27 et mercredi 28 septembre prochain, salon régional d’orientation-formation-emploi pour les jeunes sans qualification de 16 à 25 ans et "Paris pour l’emploi" : le rendez-vous du recrutement dans la capitale avec 2 000 recruteurs provenant de 500 entreprises et collectivités, les jeudi 6 et vendredi 7 octobre. La DRJSCS coordonne et finance de nombreux dispositifs pour l’emploi, des jeunes notamment. Elle certifie des diplômes dans les secteurs jeunesse, sport, social et paramédical, accompagne la formation professionnelle et l’apprentissage. Elle développe également l’accès au Service civique pour les jeunes volontaires d’Île-de-France.

Les publications de la DRJSCS

La DRJSCS publie les Chiffres clés 2015
La nouvelle édition des Chiffres clés en Île-de-France est parue. Comme chaque année, ce recueil statistique réunit des données de cadrage régionales et départementales sur la population, la politique de la ville, le social, l’éducation et la formation, la vie associative et le sport. Retrouvez le guide sur le site de la DRJSCS

Publications

Les associations face à la conjoncture, Recherches et solidarités, juin 2016.
Rapport d’information de la Commission des affaires européennes portant observations sur le projet de loi « Egalité et citoyenneté », Assemblée nationale, juin 2016.
L’invisibilité sociale : une responsabilité collective. Rapport 2016, Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES), juin 2016.
Accompagner les jeunes à l’entrepreneuriat, un vecteur d’insertion professionnelle ? INJEP, Etudes et synthèses, n°33, juillet 2016.
L’embellie se poursuit sur le marché de l’emploi, Insee Conjoncture, juillet 2016.
Retour à l’emploi : des perspectives inégales selon le profil des demandeurs d’emploi et les territoires, Insee Analyses Île-de-France, juillet 2016.
Une nouvelle stratégie européenne pour la première région d’Europe, CESER Île-de-France, juillet 2016.

Veille juridique

Instruction du 12 juillet 2016 relative à la stratégie "information jeunesse".
Arrêté du 18 juillet 2016 portant création de la mention « loisirs tous publics » du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité « animateur ».
Arrêté du 18 juillet 2016 modifiant l’arrêté du 29 avril 2013 portant création de la spécialité « judo-jujitsu » du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.
Circulaire du 18 juillet 2016 relative au renforcement de la mobilisation autour du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale aux niveaux régional et départemental.
Décret du 1er août 2016 relatif à la date et aux modalités de transfert définitif des services ou parties de services des centres de ressources, d’expertise et de performance sportive qui participent à l’exercice des compétences transférées aux régions par la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République.
Décret du 3 août 2016 modifiant le décret du 11 mai 2016 relatif à l’organisation des carrières des fonctionnaires de catégorie C de la fonction publique de l’Etat et les décrets relatifs à l’organisation de leurs carrières.
Décret du 3 août 2016 relatif à la prolongation des recrutements réservés pour l’accès à l’emploi titulaire des agents contractuels de l’Etat et aux conditions d’organisation de ces recrutements.
Arrêté du 8 août 2016 fixant les règles d’organisation générale du stage et le contenu de l’année de formation des conseillers d’éducation populaire et de jeunesse stagiaires.
Arrêté du 8 août 2016 fixant les règles d’organisation générale du stage et le contenu de l’année de formation des professeurs de sport stagiaires.
Arrêté du 8 août 2016 fixant les règles d’organisation générale du stage et le contenu de l’année de formation des conseillers techniques et pédagogiques supérieurs stagiaires et titulaires.
Arrêté du 8 août 2016 fixant les règles d’organisation générale du stage et le contenu de l’année de formation des inspecteurs de la jeunesse et des sports stagiaires et titulaires.
Arrêté du 9 août 2016 relatif à l’admission dans les instituts préparant au diplôme d’Etat de manipulateur d’électroradiologie médicale.
Arrêté du 9 août 2016 modifiant l’arrêté du 27 avril 2012 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien de laboratoire médical, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien.
Arrêté du 12 août 2016 fixant les dotations régionales limitatives relatives aux frais de fonctionnement des services mandataires judiciaires à la protection des majeurs relevant du I de l’article L. 361-1 du code de l’action sociale et des familles.
Décret du 24 août 2016 relatif au certificat médical attestant de l’absence de contre-indication à la pratique du sport.

Nominations

Arrêté du 1er juillet 2016 portant nomination au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de la ville de M. Luc-André JAXEL-TRUER, conseiller en charge du renouvellement urbain et ville durable.
Arrêté du 1er juillet 2016 portant nomination au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de la ville de Mme Aurore LE BONNEC, directrice adjointe de cabinet.
Arrêté du 1er août 2016 portant nomination au Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale de M. Etienne PINTE, président.
Arrêté du 4 août 2016 portant nominations au cabinet du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports de Mmes Marianne BESEME, directrice adjointe de cabinet en charge de la jeunesse et Mathilde GOUGET, conseillère pour les politiques éducatives et la vie associative.
Décret du 23 août 2016 portant nomination de M. Pierre SOUBELET, préfet des Hauts-de-Seine.

 

version imprimable
(PDF – 227.2 ko)

Cette lettre d’information est éditée par le Cabinet /communication
de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d’Île-de-France.
Directeur de la publication : Pascal Florentin | Responsable de la rédaction : Hélène Pham Van
Rédactrice en chef : Barbara Domenech | Maquette : Sophie Richard / Truc Do Cao / Barbara Domenech
Ont participé à ce numéro : Céline Calvez, Christèle Gautier, Catherine Hirschmuller-Touzé, Aude Legrand, Alice Michaud,
Denis Paris, Gérard Santoro.